Le sens de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20042017

Message 

Le sens de la vie




La vie

De la conception de la vie en Islam : globale, cohérente, équilibrée et positive ...

"
Souvent, nous lisions ensemble le Coran et en discutions les idées.  
Elsa, comme moi-même, était de plus en plus impressionnée par la cohésion interne entre son enseignement moral et ses directives pratiques.  
Dieu ne demandait pas à l'homme une servilité aveugle, mais faisait plutôt appel à son intellect. Il ne se tenait pas séparé de l'homme, mais était plus proche de vous que votre veine jugulaire. Il n'établissait pas de ligne de démarcation entre la foi et le comportement social et, chose peut-être encore plus importante, il ne partait pas de l'axiome que toute vie porte le fardeau d'un conflit entre la matière et l'esprit et que l'approche de la Lumière exige une libération de l'âme des chaînes de la chair. Toute forme de négation de la vie et de mortification de soi-même avait été condamnée par le Prophète dans des enseignements tels que : Voyez, l'ascétisme n'est pas pour nous, et : Il n' y a pas de renonciation au monde dans l'islam. La volonté humaine de vivre n'était pas seulement reconnue comme un instinct positif et productif, mais était également douée de la saintenté d'un postulat éthique. On disait à l'homme : Non seulement vous pouvez profiter pleinement de votre vie, mais vous êtes obligés de le faire.

Une image intégrée de l'Islam se dégageait maintenant, avec une finalité et un caractère décisif qui me surprenaient. Elle prenait forme d'une manière qui pouvait presque être définie comme une sorte d'osmose mentale, c'est-à-dire sans effort de ma part pour placer côte à côte et "systématiser" les nombreux fragments de connaissance que j'avais recueillis depuis 4 ans. Je voyais devant moi quelque chose de pareil à une oeuvre architecturale parfaite avec tous ses éléments harmonieusement conçus de manière à se compléter et à se supporter l'un l'autre, sans rien de superflu ni rien de manquant ; c'était un équilibre et une homogénéité donnant le sentiment que tout, dans la perspective et dans les postulats de l'Islam, était "à sa place".

Il y'a 13 siècles, un homme se leva et dit :  
" Je ne suis qu'un mortel ; mais Celui qui a créé l'univers m'a ordonné de transmettre Son message. Afin que vous puissiez vivre en harmonie avec le plan de Sa création, Il m'a enjoint de vous rappeler Son existence, Sa toute-puissance et Son omniscience, et de placer devant vous un programme de comportement. Si vous acceptez ce rappel et ce programme, suivez-moi. " Ce fut l'essence de la mission prophétique de Muhammad.

"

Muhamad Asad, Le Chemin de la Mecque, p.275
avatar
Admin
Admin

Messages : 94
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://forcemuslim.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le sens de la vie :: Commentaires

Aucun commentaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum